De l’utilité de souscrire à des contrats de prévoyance

Voilà une trentaine d’années que les contrats prévoyance fleurissent chez tous les assureurs. Objectif ? Se protéger, ainsi que ses proches, en cas d’accident de la vie courante, d’invalidité, d’incapacité ou encore de perte d´autonomie et même de décès. Bref, la plupart des risques sont couverts par ces produits financiers particuliers. Mais quelle différence avec les régimes obligatoires ? Eh bien, ces contrats de prévoyance permettent une protection sociale complémentaire. Et en cas d’aléa de la vie, ceux-ci sont loin d’être négligeables. Ils permettent notamment de maintenir son niveau de revenus, de préserver son cadre de vie ou encore d’assurer l’avenir de ses proches — enfants ou conjoint — en cas d’accident grave. Les types de contrats sont nombreux et méritent quelques explications…

La garantie hospitalière pour couvrir les dépenses supplémentaires

En cas d’hospitalisation, tous les frais ne sont pas couverts par les régimes obligatoires. Et si vous pensez que cela n’arrive qu’aux autres, c’est le moment de changer d’avis car, chaque année, un foyer sur trois est confronté à une hospitalisation. Celle-ci peut être de courte ou de longue durée. Les assureurs sont nombreux à proposer une garantie indemnités journalières hospitalisation. Et cette dernière est loin d’être inutile. Car certes, la Sécurité sociale et la mutuelle santé peuvent rembourser la majeure partie des frais d’hospitalisation. Mais c’est oublier un peu vite qu’un séjour en clinique ou à l’hôpital peut engendrer des frais années, en particulier les dépassements d’honoraires. Mais pas seulement : en cas de choix d’une chambre individuelle ou de frais liés à la garde des enfants, aux transports ou même à l’hébergement des proches, il ne faut rien laisser au hasard. Les organismes d’assurance proposent donc, dans leur panel de produits de prévoyance, la possibilité d’obtenir des indemnités utilisables librement. Plusieurs montants d’indemnités journalières sont généralement proposés par les assureurs.

La garantie dépendance pour se préparer à une perte d´autonomie

Les situations de dépendance, particulièrement des personnes âgées, sont peu couvertes par les organismes obligatoires. Et la facture peut être très, très lourde en cas de perte d’autonomie. Si plusieurs aides existent — aide personnalisée à l’autonomie, allocation personnalisée d’autonomie ou encore aide sociale à l’hébergement —, elles sont bien souvent insuffisantes pour couvrir tous les frais inhérents à une perte d’autonomie, totale ou partielle. Certains contrats de prévoyance permettent de se prémunir contre ces risques et d’éviter à ses proches d’avoir à mettre la main à la poche dans les cas extrêmes. Car la dépendance physique s’accompagne souvent d’une dépendance financière. Ce risque peut toucher tout le monde et les contrats prévoyance dépendance permettent d’obtenir une rente mensuelle à vie — dont le montant dépendra de la durée de cotisation — en cas de perte d´autonomie.

La garantie accident de travail pour éviter les pertes de salaire

Un accident qui découle sur une immobilisation — temporaire ou définitive —, c’est le risque de ne plus toucher de salaire pendant une période déterminée. Or, c’est dans ces moments difficiles que l’on a le plus besoin d’argent. Plusieurs solutions existent et la garantie accident de travail permet, en cas d’arrêt forcé, de toucher une rente en complément des prestations des organismes habituels, comme la Sécurité sociale ou la complémentaire santé. Idéal pour préserver son niveau de vie et celui de sa famille.

La garantie accidents de la vie pour mettre sa famille à l’abri

Les accidents de la vie courante sont très peu pris en charge par les organismes obligatoires. Or, ils peuvent avoir des conséquences sur le long terme. La garantie accidents de la vie permet de mettre sa famille à l’abri des conséquences, qui peuvent être désastreuses financièrement, d’un accident. Prévoyant un capital garanti, ces contrats permettent de faire face aux conséquences financières d’un accident, de l’hospitalisation à la perte de revenus. Là aussi, il existe toute une panoplie d’offres, plus ou moins chères, qui permettent de se mettre à l’abri en cas d’invalidité mais également de mettre à l’abri sa famille.

La garantie décès pour parer au pire

Chaque année en France, on comptabilise 20 000 décès accidentels. Au-delà de la douleur, il faut agir vite. Dès les premiers jours, de nombreux frais sont à prévoir, notamment pour les obsèques. Les assureurs proposent tous des garanties décès ou obsèques. L’objectif ? Faciliter la vie de la famille dans ces moments difficiles. En fonction du contrat, les organismes proposent des avances sur frais, mais aussi l’organisation des obsèques. Dans certaines situations, il faut également prévoir un rapatriement du corps ou d’autres dépenses imprévisibles. Des assureurs prennent également en charge un soutien psychologique. Mais bien plus qu’un simple moment difficile à passer, un décès peut déséquilibrer l’environnement du foyer, il est donc important de prévoir le versement d’un capital fixe en cas de décès, pour permettre à ses proches d’organiser l’après.

Une large palette de contrats de prévoyance

La prévoyance, si elle permet d’éviter les dépenses excessives en cas de pépin, permet surtout de préserver l´avenir de ses proches. Pour une ou quelques dizaines d’euros par mois, les assurances proposent une très large gamme de produits très variés. Se protéger contre les aléas de la vie a donc un coût, mais les différents organismes proposent des gammes de produits adaptés à chaque étape de la vie. Il n’est pas pour autant indispensable de souscrire à tous types de contrats : la garantie décès, par exemple, peut être comprise dans d’autres contrats. Et si l’aspect financier est important, pourquoi ne pas se laisser tenter par des produits de prévoyance qui proposent une aide téléphonique ou d’être mis en relation avec des prestataires en cas d’aléa de la vie ?

FGE/AllTheContent

Laisser un commentaire